Les épisodes de mon histoire avec le soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les épisodes de mon histoire avec le soleil

Message  Invité le Jeu 1 Oct - 23:13

Les épisodes de mon histoire avec le soleil

Bonsoir, je m'appelle Françoise, j'ai 50 ans, et je crois encore à internet comme un moyen de communiquer gratos et sans responsabilité! On peut dire ce qu'on veut! C'est pas comme quand on a quelqu'un en face! Là, il vaut mieux surveiller son langage. Moi, quand j'ai quelqu'un en face, ça se passe mal, il me quitte.
J'ai décidé aujourd'hui de faire la lumière sur mon histoire avec le soleil.
Je suis venue au soleil par désespoir, à défaut de ne pas savoir quoi faire d'autre de moi.
Pour rechercher ma dose d'amour, comme une camée, parce que dans ma vie quotidienne je n'y arrive pas, pour me sentir exister car je me sentais complètement anéantie, aspirée par un néant sans nom, pour faire quelque chose et ne pas disparaître complètement. Regarder le soleil, c'est vraiment facile, faut juste se poser et attendre qu'il apparaisse à l'horizon. Cela m'a donné confiance en moi: je me suis dit « ça je peux encore le faire » . Bon après il faut respirer. J'ai de la chance, ça, ça se fait tout seul! Il faut aussi jeter un coup d'oeil sur la montre, histoire de ne pas arriver en retard au boulot quand on a la chance d'en avoir un, ou de garder quand même un semblant de vie terrestre.
Je ne sais pas combien de temps va durer cette aventure. Je ne suis pas quelqu'un de fiable et peux disparaître ou m'effacer de ce blog à tout moment.
Je fais cela par pur égoïsme, pour sauver ma peau, sans aucune raison intelligente, sans aucun sens, par dérision. C'est sûrement mon côté sombre, noir, celui pour lequel il m'a quittée, qui dicte mes actes présents. Je l'avoue je peux être à la fois quelqu'un de très joyeux, très optimiste et enthousiaste, de très fort et intelligent, et quelqu'un de minable, de con, de noir, de sombre, qui casse tout sur son passage! Je suis ainsi! Et je dois faire avec!
Le soleil pourra-t-il m'aider? Je ne le pense pas. Je crois trop en l'homme, en son humanité, pour croire au soleil. J'ai passé l'âge des idoles et une image ne me suffit plus.
On se croirait dans une télé-réalité...mais où en sommes nous donc arrivés?
Il doit bien y avoir un administrateur comme garde-fou! Je ne suis plus en état de juger.
Voilà j'ai fait ma bulle. Je suis contente. Je suis belle. Je suis arrivée. A ça.

Episode 1

Mon père a perdu son père, mort en 58. Désespoir. Le désespoir est indispensable à la naissance de ll'amour. (Comment tomber amoureux si on est pas désespéré? Je ne veux plus voir personne. Je n'aimais les gens qu'à travers lui, que de pouvoir le voir lui face aux gens, voir comment il changeait, comment il réagissait, voir ce qu'ils induisaient chez lui, ce qu'ils révélaient chez lui. Sans lui je ne suis plus rien. Je ne compte plus. Je ne vaux rien. Sans lui je suis perdue.) Mon père est désespéré, fatigué, usé, lessivé, à bout de force, à bout d'espoir. Il assume une famille de deux enfants, ma soeur et mon frère. Il a 4,5 ans le petit dernier. Mon père bosse, chasse, roule, répare. Et là il n'en peut plus. La mort de son père l'a terrassé. Il se rapproche alors de ma mère. Il s'enfouit en elle pour respirer, se libérer, retrouver de l'air, pour s'accrocher. C'est là que je commence. Un spermatozoïde , que dis-je des centaines fourmillent frénétiquement, avec l'énergie du désespoir, autour d'un ovule. Cela fait comme un soleil! Oui oui, vous avez bien lu, comme un soleil! Un seul y croit! Un seul réalisera la fusion! Pensez-y quand vous êtes face au soleil, inondé de ses rayons, un seul suffit et c'est la vie! C'est moi! Je commence là dans un soleil perdu au milieu de l'obscurité de la chair, des draps, de la chambre, de la maison, de la nuit, de la terre, de l'univers. C'est moi!
Je suis au centre de cet univers microscopique, mais un univers quand même.
Que s'est-il passé ensuite? Vous vous souvenez? Vous imaginez? Vous voulez que je vous dise? La suite au prochain épisode.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En image

Message  Invité le Ven 9 Oct - 9:18


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Episode 2

Message  Invité le Mer 11 Nov - 10:43

Les spermatozoïdes sont tous là grouillant autour de l'ovule! Cela tremble de partout...pulsations...fortes.... Un seul d'entre eux entre, pénètre et reste! S'installe!
L'ovule jubile! Une force, une puissance irrésistible les attire : l'un l'autre se mêlent, s'emmêlent, se perdent, frissonnent...c'est la fin. C'est le début. Inexorable. Tout ça dans une fluidité simple, directe, puissante, calme, puisque c'est vrai, c'est la vérité...j'arrive, à fond la caisse, dans cette vérité. Cette vérité là, c'est moi ... moi incarnée. La vérité incarnée. Un sentiment de désespoir de mon père, l'accueil en réponse de ma mère, prend forme. Et ainsi, je nacquis! La vérité, la lumière, prend forme, se matérialise. ça vibre de tous côtés. Je trace, je trace, je n'arrête pas de tracer. Je prend forme, je commence à prendre forme. Dans cette poursuite de vérité que j'incarne. Comment un sentiment, un ressenti, une pensée, quelque chose d'abstrait qui a trait au langage, peut-il prendre forme, devenir matériel, se transmuer en cellules, en chairs, en peau, en vaisseaux, en cellules, en neurones, en sang, en liquide, en solide? Vous n'y croyez pas? Pourtant je suis bien là! Par une simple pulsion d'amour, un élan partagé avec l'autre, un simple désir de transcender un vide, un manque, une absence, une souffrance. Du sentiment de perte naît la création. L'intention, le désir de créer, de combler, de remplir. Comme le vide aspire le plein, comme l'océan absorbe le fleuve, comme un ballon qui se dégonfle, une source qui coule, et se répand, une onde qui se propage. Je suis née... c'est moi cet amas de cellules en pleine activité. Quelle activité! Et le soleil, la lumière dans tout ça? Ils sont là bien sûr depuis le début: je suis une vérité incarnée, faite, créée, élaborée par une recherche de lumière, un besoin, un désir...je vais vers la lumière et je trace, je trace... "Je" n'existe pas encore bien sûr, pas sous la forme de mon je présent. Mais "mes cellules" (on va le dire comme ça) savent ce qu'elles doivent faire: elles ne pensent pas, elles agissent...toutes guidées par la lumière, qui orchestre et oriente tout ça, toutes guidées par la lumière, la recherche de la lumière, de la vérité. Ma vie ne sera que cette recherche de vérité incarnée. Je me nourrirai toute ma vie de cette attirance, de cette démarche vers la lumière, comme une plante dépendant de la force, de l'intensité, de la matière du soleil.

La vie est de la lumière incarnée.

Le pouvoir est clair, limpide. A un point!!! A tel point que chaque atome, chaque cellule, s'accorde sans tergiversation, se soutiennent, s'assemblent, se complètent, se complémentent, se complémentarisent, sans aucun doute, sans perte de foi.... chacun à sa place, à son rôle, assume, fait ce qu'il peut, se trompe parfois mais se corrige ou se fait corriger par les autres. Il n'y a pas de temps à perdre...j'avance, j'avance, je progresse, tendue toute entière vers cette vérité...laquelle? Je veux simplement l'incarner, la matérialiser. J'incarne un désir.Je matérialise une intention d'amour. Elle seule compte! Je suis si peu de chose moi: juste une association de cellules qui oeuvrent toutes pour une même cause commune: la vérité!!!
Cela me comble tellement (je veux dire "mes cellules" sont tellement comblées) qu'elles évoluent, grandissent, se propagent, se développent, s'accomplissent sans cesse, dans leur essence. C'est la vie! Marchons ensemble vers la lumière... Pas une cellule pour demander "où on va?", "pourquoi sommes-nous là", "quel est le but de notre présence", "mais pourquoi tant de peine"? Non non!!!! Elles ne peinent pas! C'est fluide, c'est doux, chaud, bouillonnant, vibrant, spontané...aucun effort, aucune fatigue...pas de sentiment, pas d'état d'âme: une conviction sûre, certaine, sans aucun doute...la force de l'amour!
Ha! Elles y ont sacrément crû mes cellules! Bien déterminées, bien cohérentes aussi! Puisque la preuve, je suis encore là 50 ans après!
S'agit-il d'intelligence? (intelligence= voir au travers)
Depuis ce petit big bang...je me suis bien développée: des tubes, des cils, des yeux, une bouche...tout un système intégré se met en route...un système intelligent! d'une intelligence remarquable! aussi simple me direz vous que de laisser pousser une herbe, de laisser pourrir de l'eau au soleil, de faire germer une graine, lever du pain... Je suis donc en vie! C'est l'amour, la vérité incarnée qui m'a créée là...
Merci papa, merci maman. Tu aurais pu maman ce soir là tourner le dos, être fatiguée, occupée à autre chose, avoir autre chose à faire...non! Tu as été là maman! Réceptive, ouverte, accueillante, sympathisante, compréhensive! Etais-tu alors dans la vérité? Et papa... tu es allé vers elle, tu as cherché, tu as désiré...tu aurais pu rester tétanisé, sous le choc, tu aurais pu te laisser abattre...
Je suis née de l'amour! Ha! Cela existe donc pour de vrai!!! Parfois j'en doute! Parfois je me dis "Belle Illusion" Mais non! c'est là sans doute...même lorsqu'on n'y croit plus, même lorsqu'il fait noir, obscure.
J'en suis la preuve incarnée.
Phénomène si banal, si commun, si naturel, si simple...
simple émanation de la vie sur terre, simple corpuscule se développant sur terre...
Mais alors...pourquoi je parle? pourquoi je pense? Comment m'est venue cette conscience...à moi, simple amas de cellules en activité? Ha ha! ça c'est une autre histoire! Cela vaudra bien un troisième épisode.

Pourquoi je parle? Pour venir vers vous, pour vous rencontrer, pour briser le vide, l'absence, la distance. Évidemment je préfèrerais "agir" et percevoir, ressentir une présence physique auprès de moi, concrète, matérielle: prendre un homme dans mes bras, le regarder ou l'écouter seulement, aller vers lui sans mot, sans parole.seulement une présence incarnée...A défaut de sa présence, je peux l'imaginer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les épisodes de mon histoire avec le soleil

Message  Invité le Sam 15 Mai - 12:11

Rebonjour à tous! C'est moi Narf, alias Corinne, Invitée, Françoise....et oui je me cherche, cherche à évoluer, à savoir qui je suis! Éternelle critique, sceptique, douteuse, insatisfaite, hystérique, névrosée, qui tourne en rond, qui casse, qui détruit, qui reprend, qui gâche, qui combat, dispute, fait mal, qui s'empêtre, essaye de se rattraper....un anti-exemple à ne pas suivre! Je n'ai rien à vous apprendre ou à vous conseiller! Alors qu'est-ce que je viens faire là? Je mène un combat personnel avec le sungazing! Il me séduit mais je lui en veux terriblement et j'aimeraisbien le mettre K.O., une bonne fois (foi?)pour toute!
Foi/fois? C'est justement ce côté divin, spirituel, sans limite, qui me dérange! que j'ai du mal à assumer! On m'a dit que je parlais sans savoir, que je parlais de ce que je ne connaissais pas..c'est vrai. J'avoue que le seul intérêt de mon témoignage serait qu'il porte sur ma pratique personnelle et pas celle des autres! Je dois donc rajoute à la liste ci-dessus: perverse, fausse, fourbe, malhonnête, menteuse,manipulatrice....bon vous voilà avertis!

Me revoilà après la tempête de ces 2 derniers jours! C'était l'Ascension! Dieu sait que je ne suis pas croyante, que j'ai du mal à l'être, mais je ne peux m'empêcher de faire le lien, ou de chercher des liens. (catho baptisée, on ne se refait pas)
Ignare et inculte, je suis allée voir ce qu'était donc cette "fête religieuse" qui a été comme un dur passage pour moi.
D'après ce que j'en ai compris, Jésus après 40 jours, s'élève au ciel! Les hommes, les croyants, devront maintenant faire sans sa présence sur terre, et croire en lui malgré son absence terrestre.

J'ai hésité à me réinscrire sur le forum. Cette tempête était dure à vivre pour moi. Je veux bien me battre pour survivre mais là, ouf! C'était dur! Il ne tient qu'à moi d'adopter une conduite plus sage et plus mesurée, vous me direz! Je sais oui! Mais je doute énormément de moi! mais en même temps, je ne sais pas comment me passer de vous et j'y reviens donc, en espérant que la leçon de l'Ascension portera ses fruits.

C'est un plaisir de vous lire et de trouver un écho à mes interrogations!
Pardonnez moi mes maladresses!
Je crois que ces tempêtes intérieures et "forumeuses" sont inévitables, excusables et indiquent seulement qu'elles doivent être dépassées, qu'on peut aller plus loin. J'aime bien le terme "d'étincelles divines" utilisé par admin. Y'a de l'espoir quand il y a la distance, l'humour, la poésie. Ce n'est pas naturel, ni spontané chez moi! Ces questionnements sur le sungazing m'auront au moins amené cette prise de conscience. J'aurais pu y arriver par d'autres moyens. Mais il se fait que la vie m'a amenée là. Alors je continue. J'ai souvent été maladroite et le suis encore, mais j'ai aussi contribué à faire vivre ce forum à ma manière. Comme le dit Admin par rapport à Hervé, chaque témoignage compte!

Je ne crois pas au sungazing! Pour moi, il détourne les gens de la vraie lumière, de la vérité qui se trouvent en eux-mêmes, et pas dans une technique initiatique prônée par un gourou même si celui dit qu'il n'est pas un gourou!
Le soleil est gratuit certes! Tout le monde peut aller le voir, il ne tient qu'à chacun! D'où vient le besoin de prôner une méthode? N'est-ce pas vouloir s'attirer un pouvoir? Est-ce vraiment par bonté d'âme que HRM fait des conférences, des dvd, des livres....? Ce côté là me gêne énormément! Pourtant je ne peux que reconnaître mon intérêt pour cette pratique et son côté magique, séduisant. C'est tellement facile, confortable, de croire qu'on va trouver la lumière face au soleil!
Je ne suis pas une sungazeuse! dois-je alors me retirer du forum? Ou bien y ai-je ma place malgré tout? Si c'est tellement facile, pourquoi je ne pratique pas? ourquoi est-ce que je viens ici étaler ma névrose? Pour chercher du soutien, de l'aide? j'en ai vraiment trouvé ici! Des messages pleins de bonté, d'amour, de vérité, de chaleur! Et je continue à faire la moue, à bouder! Va vraiment falloir que je me mette à prier???

Je ne crois pas au soleil ni à aucune autre divinité ou totem.....je crois en l'amour et en l'humanité, en les personnes, les gens, bien limités et pas des dieux! Chacun a son étincelle divine quelqu'il soit!
Mais elle est bien cachée à l'intérieur! Elle n'est pas formalisable, ou formulable...si le divin existe en nous, il ne peut se dire. Expérience intime, dans l'agi et le ressenti, ou dans les mots qu'on garde en soi, uniquement en soi. Se saisir du pouvoir des mots est peut-être déja une traîtrise, un trahison, un abandon de l'esprit sain.

Bon! Je me tais donc...j'ai ma dose, là, de religieux pour un moment....et vous remercie tous pour vos témoignages sur ce forum. Merci de ces partages généreux! Pardonnez-moi mes tempêtes personnelles quand elles rejaillissent sur ce forum! Remettez-moi à ma place comme vous l'avez si bien fait jusqu'à présent!

Belles journées à vous!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les épisodes de mon histoire avec le soleil

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum